« Les liens qui rattachent » : R(é)écriture et (re)traduction de 'Denier du rêve' / 'Rendre à César'